Utilisation de Serveur LAMP avec VirtualBox sous Windows XP

Il est quelquefois utile de posséder son propre serveur de développement lors de vos projets PHP. Malheureusement, une deuxième machine est souvent couteuse en énergie, place. De nos jours les, solutions de virtualisation permettent de pallier ce genre de problème et de créer beaucoup d'autres avantages. C'est ce que nous allons voir avec l'outil gratuit de Sun : VirtualBox.
Nous utiliserons une distribution Linux : Debian

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Installation de VirtualBox

Tout d'abord nous allons télécharger 2 choses essentielles :

Lancez l'exécutable VirtualBox et faites une série de "Suivants " (rien de bien particulier à configurer)

I-1. Interface de VirtualBox

Image non disponible

Voilà à quoi ressemble l'interface de VirtualBox.
Rien de bien compliqué , le menu «Fichier » regroupe les préférences (dont je ne parlerai pas ici, car celles-ci sont très simples) et le menu « Gestionnaire de disque virtuel » dont je vais faire un petit aparté immédiatement. 

I-2. Gestionnaire de disque virtuel

Image non disponible

Cet écran regroupe 3 onglets importants :

  • Le menu « Image disquette » qui permet d'émuler la présence d'une disquette dans le lecteur de la machine virtuelle (nous ne l'utiliserons pas ici)
  • Le menu « Images CD DVD » qui émule la présence d'un CD ou d'un DVD dans le lecteur de la machine virtuelle (nous utiliserons ce menu pour permettre l'installation de Debian sur notre machine virtuelle).
  • Le menu « Disque dur » qui permet de créer des disques durs virtuels pour accueillir un ou plusieurs systèmes d'exploitation (dans notre cas un seul : debian)

II. Création d'une machine virtuelle

II-1. Création d'un disque dur

Nous allons donc dans un premier temps créer un disque dur :
Dans l'onglet « Disque dur », faites « Nouveau » puis « Suivant » 

Image non disponible

Vous avez alors la possibilité de créer 2 types de disque dur :

  • À taille fixe : Vous choisissez une taille et si votre système ne rentre pas, on repart de zéro avec un disque plus grand.
  • A taille dynamique : VirtualBox se charge d'accroitre la taille du disque si le système ne rentre pas.

Je vous laisse faire votre choix sachant que personnellement j'ai créé un disque dur de 10 Go qui contiendra ma version de Debian et mes données (Projets et autres applications).
Faites « Suivant », choisissez l'emplacement du disque dur et son nom, puis « Suivant » et «Terminer »   

II-2. Ajout du CD de Debian

Image non disponible

Passez maintenant sur l'onglet « Images CD/DVD ».
Nous allons ajouter notre image ISO en tant que CD pour notre future machine virtuelle.
Cliquez sur « Ajouter » et allez chercher votre image ISO de Debian téléchargée précédemment.

Vous pouvez aussi utiliser un logiciel pour émuler des lecteurs CD (Daemon tools , Alcohol etc ..) et demander à votre machine virtuelle de se servir de ces lecteurs.


Nous sommes maintenant prêts à installer Debian sur notre disque dur virtuel.

III. Installation de Debian sur la machine virtuelle

III-1. Création de la machine virtuelle

Sur l'écran principal, faites « Nouveau » pour créer une machine virtuelle, faites « Suivant » , choisissez un nom pour votre machine virtuelle, et sélectionnez Debian dans la liste du bas (ce qui a pour effet d'assigner l'icône de Debian à votre machine virtuelle ni plus ni moins.)

Image non disponible

Faites « Suivant » et choisissez la taille de la mémoire vive que vous allez allouer à votre machine virtuelle (vous ne cédez pas la mémoire vive de la machine hôte, cette mémoire virtuelle est prise sur le disque dur virtuel créé précédemment et est gérée par VirtualBox) // A VERIFIER

Faites « Suivant » , à ce moment on vous demande de choisir le disque dur d'amorçage, c'est-à-dire le disque dur virtuel sur lequel nous allons installer Debian, choisissez donc celui créé précédemment.
Faites « Suivant » et « Terminer », vous devriez donc avoir quelque chose qui ressemble à ceci :

Image non disponible

III-2. Liaison réseau entre la machine hôte et la machine virtuelle

Sachez que la manipulation suivante peut être faite une fois le système installé sur la machine virtuelle. Mais comme nous utilisons la version minimale d'installation de Debian et que celle-ci requiert une connexion à Internet pour se terminer, nous faisons la manipulation en premier.

Faites un clic droit sur votre machine virtuelle et allez dans les préférences. Rendez-vous sur l'onglet «Réseau » 

Image non disponible

Dans « Attaché a », sélectionnez « Adapteur réseau Hôte ». À ce stade, vous devez aussi créer un adaptateur réseau, cliquez sur l'icône de carte réseau verte juste en dessous et sélectionnez un nom pour votre adaptateur. Donnez-lui un nom puis faites OK (L'adaptateur se crée dans vos connexions réseau) . Sélectionnez-le dans la liste et faites OK sur la fenêtre de préférences, maintenant VirtualBox sait que votre machine virtuelle se connectera sur un réseau extérieur via cet adaptateur

Image non disponible

Mais il manque une liaison pour que la machine virtuelle accède à Internet : rendez-vous dans votre panneau de configuration -> Connexions réseau

Sélectionnez votre adaptateur et la connexion à Internet et faites « Connexions de pont ». Laissez faire Windows. Pour la configuration de celui-ci, nous allons laisser le pont prendre une IP automatique. Par défaut, le pont va se mettre sur le même réseau que celui de votre connexion Internet, quant à votre distribution Debian (qui est en DHCP lors de l'installation), elle se mettra sur le même réseau que le pont (et par extension que votre connexion Internet)

Image non disponible

Votre carte réseau Internet sera désactivée au profit du pont réseau. Cela veut dire que vous ne pourrez plus vous connecter à Internet ou a un poste de votre réseau via votre connexion réseau habituelle, car à partir de maintenant vous passerez par le pont. Il suffit de donc de reproduire votre configuration TCP/IP dans celle du pont. Si vous étiez en DHCP , aucun souci. Si vous étiez en IP fixe, il faut renseigner les coordonnées au pont réseau.

En quoi consistent les autres options « Attaché à » ?

  • Non-attaché : Votre Machine virtuelle n'est reliée à aucun réseau
  • NAT : Vous êtes connecté au réseau de VirtualBox (10.0.2.0) , ce qui vous permet de communiquer vers l'extérieur (Internet par exemple), mais pas de communiquer avec la machine hôte.
  • Réseau interne :Permet de créer un réseau de machines virtuelles qui peuvent communiquer entre elles, mais pas avec la machine hôte.

III-3. Installation de Debian sur la machine virtuelle

Rendez-vous sur votre machine virtuelle Debian et faites «Préférences» , allez sur « CD/DVD-ROM » et cochez la case « Inserer un CD/DVD-ROM », puis choisissez «Fichier Image ISO » et dans la liste prenez l'ISO de Debian configurée précédemment. Ceci afin que la machine virtuelle émule le CD au démarrage. Sans cela aucun device bootable ne sera présent , vous ne pourrez donc pas installer Debian. Faites « Ok » et lancez votre machine virtuelle Debian.

Image non disponible

Comme dit précédemment, vous pouvez choisir d'utiliser un lecteur virtuel de votre machine hôte (ou même le lecteur CD/DVD normal) en cochant l'option adéquate.

Nous allons procéder à une installation simple :

  • Faites « Entrée » pour booter sur le disque lorsqu'on vous le demande.
  • Choisissez votre langue (Français chez moi)
  • Choisissez un pays (France)
  • Choisissez la langue du clavier (Français)

À ce stade, l'installation détecte la configuration DHCP , si vous avez bien suivi les étapes précédentes, tout se déroule correctement.

  • Choisissez un nom pour la machine (J'ai choisi « debian-serveur»)
  • Choisissez votre nom de domaine (J'ai choisi « RideKick », mais vous pouvez mettre ce que vous voulez , évitez « localhost » pour les conflits)
  • L'installation vous demande de partitionner les disques, si vous ne maitrisez pas choisissez « Assisté ? utiliser un disque entier » pour que toute la place créée sur le disque virtuel soit utilisée).
  • Ensuite, on vous demande de choisir le type de partitionnement, choisissez «Partitionnement /home ,/usr /var /tmp séparés » afin d'avoir de meilleures performances pour votre serveur.
  • Un récapitulatif vous est proposé, faites « Terminer » et à la confirmation, faites « oui » pour que l'installation créée les partitions. 
  • Choisissiez ensuite un mot de passe pour le superutilisateur «root » et confirmez-le.
  • L'installation vous demande de créer un utilisateur pour votre serveur qui sera différent de root , faites-le.

Quelques configurations se font alors.

L'installation vous demande si vous voulez utiliser un miroir pour la gestion de paquets , faites « oui » , cela servira à télécharger les divers éléments pour le serveur par la suite. Choisissez « France » et le serveur du début de liste « ftp.fr.debian.org ».
Si vous utilisez un proxy renseignez-le dans la fenêtre suivante sinon faites « continuer » en laissant le champ vide.

  • On vous demande par la suite si vous voulez envoyer des infos à la communauté, faites comme bon vous semble (^^)
  • L'installation vous demande ensuite la sélection de logiciels à installer, pour ma part je coche « Système par défaut » et « Serveur Web » , je ne prends pas les éléments graphiques, car je manipule mon serveur en mode console ou avec d'autres outils dont je parlerai plus tard. Vous êtes libres d'installer les éléments qui vous conviennent.

L'installation procède alors au téléchargement des paquets et à l'installation de ceux-ci.

L'installation vous demande ensuite si vous voulez installer le programme de démarrage « GRUB » , dites « oui ».

L'installation se termine alors, vous pouvez redémarrer le serveur.

Vous pouvez vous logger via « root » et le mot de passe choisi précédemment.
La première chose que nous allons faire est de passer notre serveur en IP fixe : Faites :

 
Sélectionnez

cd /etc/network
vim interfaces
Image non disponible

Et renseignez votre configuration , address étant l'adresse de la machine virtuelle, network , l'adresse du réseau, gateway la passerelle et netmask, votre masque de sous réseau. Vous pouvez reprendre ceux de votre PC (à l'exception de l'adresse évidemment)

IV. Installation des outils divers pour créer un serveur LAMP

IV-1. Le serveur en lui-meme

Nous sommes enfin prêts pour installer nos outils :
Nous allons utiliser la commande apt-get qui va se charger de télécharger et installer le tout :

Apache2 :

 
Sélectionnez

apt-get install apache2 apache2-doc

Mysql 5 :

 
Sélectionnez

mysql-server-5.0

PHP 5 :

 
Sélectionnez

apt-get install libapache2-mod-php5 php5-mysql php5-gd php5-cli

Je ne m'étends pas sur l'installation du serveur LAMP en elle même, car nous possédons déjà un très bon tutoriel sur cette manipulation :
Installation d'un serveur Web httpd Apache sous Debian
Vous devez juste remplacer les "4" de chaque élément par un "5" pour obtenir les derrières versions.

Quand vous en êtes là , vous pouvez donc accéder à votre serveur LAMP en tapant l'adresse fixe choisie pour votre distribution Debian, dans le navigateur de votre machine hôte.
Si tout s'est passé correctement, vous devez voir la page Apache par défaut.
Il ne reste plus qu'à installer quelques outils pour administrer votre serveur.

IV-2. Quelques outils

  • PHPMyAdmin pour administrer vos bases MySQL.
  • Webmin pour administrer votre serveur complètement (Services , Serveurs en tout genre, Espaces disques etc ..)
  • Putty client SSH , Telnet permettant de vous connecter à votre serveur depuis la machine hôte et exécuter des commandes.
  • WinSCP qui permet de se connecter en SSH sur votre serveur et de l'explorer façon Explorateur Windows . 

Ces outils sont tous gratuits.

V. Conclusion

Vous avez pu voir comment mettre en place une machine virtuelle avec VirtualBox et vous en servir comme machine de développement avec un serveur LAMP.

Vous pouvez commenter cet article sur nos forums sur cette discussion : 7 commentaires Donner une note à l'article (5)
Vous pouvez aussi jeter un oeil sur mes autres publications : Mon espace. Et un autre article sur VirtualBox Virtualisation sur pc avec VirtualBox sous Linux Un grand merci à tomlev pour sa relecture orthographique.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2008 Joris CROZIER. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.